Les Différents Laits

Pour rappel :

 

Le lait en poudre est constituĂ© de lait dĂ©shydratĂ© (le lait est composĂ© de 87,5% d'eau, la dĂ©shydratation rĂ©duit ce pourcentage Ă  3%). On reconstitue le lait en ajoutant simplement de l'eau Ă  la poudre. De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, il n'est pas nĂ©cessaire de recourir au chauffage de l'eau pour prĂ©parer un biberon. Utilisez le biberon dans l'heure qui suit sa prĂ©paration.

 

 

 

 

 

 

Vous l'avez remarquĂ© au rayon des laits infantiles, on a souvent du mal Ă  s'y retrouver. 

​

​

​

​

​

À QUOI FAUT-IL FAIRE ATTENTION SUR L'ETIQUETAGE ?

 

La réglementation sur la composition des laits infantiles est trÚs stricte, il n'y a donc pas de grandes différences entre eux. Mais trois points sont à surveiller

 

La prĂ©sence de DHA. Acide gras essentiel de la famille des omĂ©ga-3, il important pour le dĂ©veloppement cĂ©rĂ©bral et sensoriel. Il est prĂ©sent dans le lait maternel, mais pas dans tous les laits infantiles. On privilĂ©gie donc ceux qui en contiennent.

 

La teneur en protĂ©ines. En moyenne, elle est de 1,4 g/100 ml dans les laits 1er Ăąge. On prĂ©fĂšre ceux qui se situent en dessous (environ 1,2 g). L'excĂšs de protĂ©ines est en effet nĂ©faste pour les reins et augmente le risque d'obĂ©sitĂ©.

 

La concentration en sel. Sa valeur moyenne est de 21 mg/100 ml dans les laits 1er Ăąge. On privilĂ©gie ceux qui en apportent moins. LĂ  aussi, les besoins sont faibles et cela fatigue les reins.

 

​

​

​

​

 

BIO ET SANS HUILE DE PALME ?

 

Le bio, c'est bon pour l'environnement mais cĂŽtĂ© qualitĂ©, cela ne change par grand-chose... La rĂ©glementation est en effet trĂšs stricte : « Les teneurs maximales autorisĂ©es en nitrates et en pesticides sont trĂšs faibles. Aucun conservateur, colorant et arĂŽme artificiel n'est admis. Quant aux additifs, seule une cinquantaine est autorisĂ©e, essentiellement des antioxydants, sur quatre cents Â»

 

La mention « sans huile de palme Â» n'est pas un critĂšre de choix.  L'huile de palme est riche en acide palmitique, qui reprĂ©sente le quart des acides gras du lait maternel.

 

Les fabricants peuvent utiliser de l'huile de palme ou la graisse du lait, mais au final les teneurs en acide palmitique sont les mĂȘmes.

 

En revanche, lorsque l'enfant grandit, il ne faut pas lui proposer trop de produits industriels contenant de l'acide palmitique, car un excĂšs est nĂ©faste pour la santĂ© cardiovasculaire.

 

​

​

​

​

QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE LES LAITS 1ER ET 2E ÂGE?

​

La principale est la teneur en fer : le lait 2e Ăąge en contient davantage, car les besoins augmentent Ă  partir de 5-6 mois.  Le lait 1er Ăąge est adaptĂ© au nourrisson qui ne boit que du lait, tandis que le lait 2e Ăąge accompagne la diversification alimentaire 

​

​

​

​

​

QUAND PASSER AU LAIT DE VACHE?

 

Pas avant 3 ans. 

Le lait de croissance, lui, convient aux petits. Il apporte 20 à 30 fois plus de fer, important pour le développement psychomoteur et la lutte contre les infections.

On y trouve plus de « bons Â» lipides, notamment des omĂ©ga-3, dont le lait de vache est dĂ©pourvu, et de vitamines A, D et E. Mais 2 Ă  3 fois moins de protĂ©ines, l'enfant ayant des besoins limitĂ©s, et moins de minĂ©raux qui, en excĂšs, peuvent fatiguer les reins

​

 

​

 

 

Il existe diffĂ©rents types de laits 1er Ăąge adaptĂ©s aux besoins spĂ©cifiques des bĂ©bĂ©s qui ne tolĂšrent pas le lait 1er Ăąge "classique" :

​

- Le lait hypo-allergique (HA) 

- Le lait confort 

- Le lait anti-régurgitation (AR)

- Le lait acidifié

- Le lait sans lactose 

- Le lait sans protéine de lait de vache

- Les Ă©paissisants

​

​

​

Vos Petites FĂ©es vous conseillerons sur les laits selon le besoin de votre bĂ©bĂ©

 

​

​

  • Facebook Social Icon
  • Instagram

Christelle & Les Petites FĂ©es du Sommeil

    RecommandĂ© par l'association Jumeaux et plus Paris 

    Rejoignez-Nous

    nurse de nuit
    nurse de nuit
    nurse de nuit
    nurse retour de maternité

    ©2015-2020 nursedenuit.com

    copyrightfrance-logo17.gif
    nurse de nuit