Capture d’écran 2022-04-12 à 15.28.10.png

La Bronchiolite

La bronchiolite est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche les bronchioles. Malgré des symptômes impressionnants : toux, respiration rapide et sifflante, la bronchiolite est le plus souvent une maladie bénigne.

Quels sont les symptômes de la Bronchiolite ?

 

La bronchiolite est une atteinte infectieuse virale qui touche les petites bronches

La maladie se définit par un épisode aigu de gêne respiratoire 

En France, elle touche 30% des nourrissons de moins de 2 ans chaque hiver 

La bronchiolite peut être causée par plusieurs virus, le plus fréquent étant le Virus Respiratoire Syncitial  (RSV). Ces virus provoquent une forte inflammation des bronchioles, c’est-à-dire des voies respiratoires les plus fines, ce qui a pour conséquence un rétrécissement des voies respiratoires.

​Les premiers signes d'infection virale sont un nez qui coule et une toux légère. Puis va s'installer progressivement une gêne respiratoire plus ou moins importante, et un bruit de sifflement assez caractéristique. Surviennent ensuite une toux grasse et productive, et une diminution de l'alimentation causée par la gêne respiratoire. En plus de ces signes digestifs, l'enfant pourra présenter une irritabilité, de la fatigue et une fièvre modérée. Une toux légère isolée peut être observée jusqu'à 4 semaines. 

La bronchiolite du nourrisson évolue naturellement vers la guérison en moyenne sous 10 jours. C'est une infection virale, il faut donc faut donc se limiter aux mesures symptomatiques, et attendre que l'infection passe et que les bronches se réparent. Il n'y a pas de traitement spécifique pour cela

 

Dès l'apparition des symptômes, il faut consulter le médecin traitant ou le pédiatre.

 

Que faire en cas de bronchiolite ?

  • Désencombrer le nez du bébé à l'aide de sérum physiologique, notamment avant les repas.

  • Fractionner l'alimentation.

  • Surveiller sa température

  • Tirer le lait maternel en cas de difficultés alimentaires chez le nourrisson allaité.

  • Exclure tout tabagisme dans les lieux de vie et de transport du nourrisson.

  • Maintenir une température à 19°C dans la pièce où séjourne le nourrisson.

 

 

Le lavage de nez est un geste indolore qui consiste à instiller du sérum dans les narines pour évacuer les sécrétions nasales :

  • Lavez-vous les mains et munissez-vous de dosettes de sérum physiologique à usage unique.

  • Allongez votre bébé sur le dos ou sur le côté et maintenez impérativement sa tête sur le côté (pour éviter les risques de "fausse route" soit le passage de sérum dans les voies respiratoires).

  • Placez doucement l'embout de la dosette à l'entrée de la narine située le plus haut, par rapport à la position de votre bébé.

  • Appuyez sur la dosette pour introduire entièrement son contenu dans la narine. En même temps, fermez la bouche de votre enfant, afin que le sérum ressorte par l'autre narine avec les sécrétions nasales.

  • Attendez que votre bébé ait dégluti correctement.

  • Essuyez son nez à l'aide d'un mouchoir jetable.

  • Répétez cette opération pour l'autre narine en utilisant une autre dosette, en couchant votre bébé et en lui tournant la tête de l'autre côté.

Quels médicaments

 

Quand reconsulter son pédiatre ?

Il faut surveiller un enfant atteint de bronchiolite surtout les 48 premières heures par rapport au début des symptômes respiratoires car c'est la période pendant laquelle tout est susceptible de s'aggraver.

Certains signes, s'ils persistent après un lavage de nez, nécessitent de prendre un rendez-vous avec un médecin  :

  • Son comportement change et vous paraît inhabituel (il est fatigué ; moins réactif ou très agité ; geint un peu).

  • Sa respiration est devenue plus rapide.

  • Il devient gêné pour respirer et il creuse son thorax.

  • Il augmente sa gêne respiratoire (il creuse plus son thorax).

  • Il boit moins bien sur plusieurs repas consécutifs.

Capture d’écran 2022-04-12 à 15.20.15.png
Capture%2520d%25E2%2580%2599e%25CC%2581c